Rechercher
  • rouffineauclaire77

Valoriser les Indicateurs de Performance Industrielle

Mis à jour : 3 déc. 2019

Le 28/11/2019,nous avons eu le plaisir de co-animer, avec les équipes d'EPM Décision et de Jedox, une "Matinale de la Performance", à Annecy (Espace 55 de Poisy).





Au programme:

Qu'est ce que le Lean Management ?

A la fois, une méthode et une culture qui permet à l’entreprise d’accroître sa VA vis-à-vis du client, en réduisant les gaspillages.

C'est aussi stabiliser les process afin d'assurer un niveau de qualité constant à ses clients (internes ou externes).

La culture du Lean Management : travail collaboratif, l’engagement et le respect mutuel


Mesurer pour progresser

L’indicateur permet de matérialiser l’objectif à atteindre:

Vision de la Direction → Objectifs → Indicateurs

Il est indispensable à la prise de décision

Source et point de mire de toute action engagée


Quelques Indicateurs de Performance Industrielle: les calculer et les valoriser financièrement


Taux de fréquence accident de travail avec arrêt:

Impacts financiers :

Entreprises de - de 20 salariés: taux de cotisation collectif (dépend directement du nombre et de la gravité des accidents du travail survenus dans l'ensemble des entreprises exerçant la même activité)

Entreprises de 20 à 149 salariés: Taux de cotisation en partie collective, en partie individuelle. Pour inciter les entreprises à la réduction et la prévention des risques professionnels, la part individuelle minimum prise en considération dans le calcul du taux mixte a été relevée à 10 % en 2018.

Entreprises de + de 150 salariés: Le taux de cotisation accidents du travail et maladies professionnelles AT/MP est calculé chaque année en fonction de la sinistralité de chaque entreprise.

La sinistralité correspond au nombre et à la gravité des accidents du travail et des maladies professionnelles survenus dans l’entreprise pendant les 3 années précédant le calcul du taux.

Taux brut = Sommes des coûts moyens des accidents par catégorie / Masse salariale

Taux net = (Taux brut + M1) x (1 + M2) + M3+ M4

M1 : couvre le coût des accidents de trajet (en 2018 : M1 = 0,21 %) ;

M2 : couvre l'ensemble des frais de gestion du risque professionnel (en 2018 : M2 = 53 %) ;

M3 : couvre le coût des transferts vers les autres régimes et le fonds dédié à la prise en charge spécifique des salariés exposés à l'amiante (en 2018 : M3 = 0,49 %) ;

M4 : couvre le coût des dépenses liées à la prise en compte de la pénibilité (en 2018 : M4 = 0,03 %)


Coût de Non-Qualité :

Mesurer le coût des défaillances internes et externes

Contient 2 indicateurs importants: Rebuts et Réclamations clients (PPM Client)

% du CA

Impacts financiers des anomalies internes : Rebuts (coût des pièces jetées), Retouches, reconditionnements (masse salariale des collaborateurs affectés à ces activités), Déclassements sur produits finis ou en cours, Pertes dues aux achats inemployables, Pollution

Impacts financiers des anomalies externes : Réclamations clients (avoir client et/ou pénalité)

Coûts de Garantie (SAV), Tris et retouches chez le client par un prestataire externe, Remises ou Ristournes, Pénalités de retard, Pertes de clientèle (souvent considérées comme des coûts indirects), Remboursements des dommages causés à autrui, Primes d'assurance (responsabilité du fait des produits)




TRS: Taux de Rendement Synthétique

Tient compte: de la disponibilité de l’équipement, de la performance de la machine, de la qualité des produits fabriqués

Types de pertes: Pannes, Changements de série, Changements d’outillages, Micro-arrêts, Ecarts de cadence, Rebuts - Retouches

Impacts financiers:

Masse salariale des opérateurs de production pendant les phases d’arrêts

Coût de production des pièces rebutées

Coût de production des pièces retouchées

Pénalité client pour retard de livraison liée à une panne machine

Surcoût de Main d’oeuvre et / ou de transport pour rattraper le retard

Perte de CA liée au capacitaire machine non disponible

Coût de l’énergie consommée par la machine durant les phases de non production


Le TRS doit être calculé et suivi en priorité sur les équipements qui sont goulots d'étranglements



Temps de changement de série

Indicateur clé dans les industries utilisant des machines sur lesquelles sont produites de multiples références ayant des caractéristiques différentes

A chaque changement de production : arrêt pour réglages, et potentiellement changement d’outillages

Inclu dans le TRS

Impacts financiers : Masse salariale des collaborateurs en charge du changement de série, Surstocks engendrés par des lots de production trop importants =>impact sur BFR

Coût des m² et masse salariale consacrés à la gestion des surstocks

Risque d’obsolescence de stock


Couverture de stocks et Taux de service Clients

2 Indicateurs clés de la logistique qui vont dans des sens opposés

Objectif du contrôle de stock: parvenir à équilibrer correctement les coûts

Stock suffisant pour livrer les clients avec fiabilité

Stock maîtrisé afin que les coûts de stock n’excèdent pas les bénéfices des ventes supplémentaires

⇒ le juste stock

Impacts financiers :

Surstocks: impact sur BFR, Coût des m² et masse salariale consacrés à la gestion des surstocks, Risque d’obsolescence de stock

Taux de service Client: Réclamations clients (avoir client et/ou pénalité), Transports exceptionnels, Pertes de clientèle



Les limites des indicateurs


Points de vigilance :

Mises à jour désynchronisées (indicateur = porteur d’information, doit être au diapason des éléments restitués)

Pertinence:

  • trop d’indicateurs tuent l’indicateur

  • définitions de niveaux d’alerte2. L’optimum global est différent de l’addition des optima locaux :

La performance d’un service ne se juge pas sur son optimisation individuelle mais sur sa contribution à l’amélioration de l’indicateur global

lnutile d’augmenter la productivité d’une machine ou d’un service s’il n’est pas un goulot d’étranglement


Partenaire: https://epm-decision.com/




©2019 Proudly created with Wix.com